رمضان كريم

إعلان


 

الفيس بوك


Face FanBox or LikeBox

إعلان

لا للظلم

 

البحث

La chienne « HAPA » se jette dans le ring ?
الجمعة, 21 أغسطس 2015 16:55

- La chienne « HAPA » se jette dans le ring ?La « HAPA » a œuvré depuis sa création à déformer l’image de la presse en Mauritanie ainsi qu’à affaiblir les médias en les enrôlant suivant les ambitions du régime, à travers la mutation de l’espace en véritable bazar, dirigé par les thuriféraires et les propagandistes.

La « HAPA » a distribué les récépissés au profit d’une colonie d’analphabètes dont les sites arborent aujourd’hui les publicités provenant de toutes parts. Elle a abrité des illettrés qui ne savent ni écrire, ni lire, les métamorphisant en stars médiatiques, qui dictent aujourd’hui leurs visions sur les chaînes satellitaires, leur mission, leurs lacunes, leurs excès et leurs imperfections. La chienne a octroyé les récépissés aux TV en coordination avec les renseignements de l’Etat, aux derniers existants, susceptibles de fidélité à la mission morale, aux derniers - si l’intérêt témoigné à la presse vient à la dixième place - pour lesquels, tout ce qui existe peut avoir une valeur, à part l’argent. La chienne a exclu des récépissés tout détenteur de compétences et d’expériences dans l’espace médiatique, tous ceux qui ont des ambitions légitimes, grâce à leurs moyens, leur volonté et leurs talents. La chienne « HAPA » a été l’un des plus mauvais dispositifs de destruction de l’immunité du pays à travers les temps, l’un des plus vils appareils de suivisme aveugle, dépourvue de volonté, d’ambition, de patriotisme et de morale à travers toutes les étapes de l’Etat moderne. La « HAPA », quand vous écoutez Ould Abdel Aziz justifier toutes les fautes commises au Népal par le cumul des erreurs faites par les anciens Présidents mauritaniens, pourquoi ne lui avez-vous pas dit : "Ce sont les Présidents de la Mauritanie. Votre Excellence doit leur témoigner respect. Vous savez très bien, qu’ils avaient tous, sans exception aucune, des chaussures qui suscitent plus d’estime et d’égard que la face de Ould Abdel Aziz ? Quand votre Président affirme avoir l’honneur protégé, que la constitution n’est qu’un papier que nous avons élaboré, que nous pouvons également jeté et remplacé, pourquoi la chienne ne dit pas : Votre Excellence, c’est là une charte appartenant à un peuple, qu’il ne faut pas évoquer avec une telle idiotie et un tel dédain ?" Quand Ould Abdel Aziz dit: « l’opposition est formée de vieillards désespérés et abandonnés par l’âge », pourquoi la chienne ne lui dit pas : "Son Excellence, ces propos sont racistes, sélectifs et sont étrangers aux valeurs du peuple mauritanien et à la foi islamique au discours policé envers les plus âgés". Ou bien vous n’avez d’autre Présidents qu’Aziz, personne ne mérite le respect excepté lui, maudite chienne? Nous créditerons vos propos si nous avions entendu une seule fois votre voix défendre des personnes qui ne font pas partie de cette bande de voyous, si vous avez soutenu une seule fois, les persona non grata à ce gang. Nous aurons même cherché à présenter des excuses. Si vous méritez le respect à n’importe quel stade, nous ne ferions pas partie de ceux qui le nieront. Mais, comme vous avez choisi d’être comme vous êtes, nous n’ajouterons pas plus que ce que vous avez choisi pour vous-même. Ils lui ont dit : « vous vous fatiguez commandant, si vous voulez 100 de nos cavaliers ». Ould Abdel Aziz peine réellement s’il veut le soutien de la chienne « HAPA ». A partir de ce jour, nous n’autoriserons plus l’atteinte à l’honneur du Président ». L’Etat n’est plus un, que grâce à notre détermination. La preuve est votre mainmise, ainsi que celles de Mohcen Ould Hadj, M’Rabih Rabou et Ould Abdel Aziz dans leurs décisions et dans celles de leurs fils. Cherchez d’abord à convaincre Ould Abdel Aziz qu’il est Président, avant de l’imposer à nous autres. Informez-le que les Présidents ne mentent pas à leur peuple, ni aux Rois et aux Chefs d’Etats, qu’ils ne livrent pas une concurrence aux commerçants grossistes ou détaillants, qu’ils ne reçoivent pas de leurs mains les devises de n’importe qui, qu’ils ne haussent pas leur voix enregistrée avec les bandes de la criminalité organisée, qu’ils ne sont pas accusés de parrainer le trafic des drogues, qu’ils ne promettent pas aux employés de la SNIM un mois de salaire qui ne verra pas le jour avant la naissance du mulet. Vous êtes ceux qui nuisent à la Présidence de la République, en considérant Ould Abdel Aziz Président. Vous portez préjudice au peuple mauritanien en défendant une bande qui pille ses richesses et avilit ses habitants. Vous êtes le malheur de la Mauritanie, qui est plus chère que vous et qu’eux, par vos abois devant tous ceux qui se dressent avec courage et défi face à ce gang arrogant. Vous êtes ceux qui seront jugés en définitive par l’histoire, qui comparaitront pour leur trahison de la patrie, la vente de leur conscience, l’étroitesse et la peur de leur esprit, la cupidité de leur position. La chienne « HAPA » s’est réellement amusée en empêchant et en autorisant : nous serions prêts à se lever devant n’importe quel tribunal pour que la « HAPA » nous prouve l’honneur de celui dont elle ne tolère plus l’atteinte de la dignité. Si elle répondra à « Le Monde », « Mamère » et apporte un démenti à la transaction Senoussi, si elle rejette la reconnaissance de Ould Abdel Aziz de sa voix dans le scandale d’ « Accragate », les malles de Coumba Ba, ou nous atteste que parrainer le trafic des drogues, le blanchiment d’argent et la prolifération des monnaies ainsi que le pillage des biens publics et le piège tendu à Senoussi pour le brader à une bande ne jouissant d’aucune légitimité, des aspects qui ne nuisent pas à l’honneur, dont la « HAPA » ne peut déculpabiliser son bien-aimé !! Ceux qui dirigent la « HAPA » n’ont pas pu dire un jour que ce dispositif a été créé par l’Etat pour défendre ses excès, que c’est notre pays et notre peuple, dans lequel nous devons avoir notre opinion. Ils n’ont pas pu se réunir un jour pour dire, nous devons nous acquitter d’une partie de notre devoir national même au mépris de l’autorité. Ils n’ont pas pu se réunir un jour pour dire, nous refusons d’être brûlés par ce régime et nous récusons d’être souillés par la défense de ses crimes. Hanevi Ould Dehah a été arrêté à la suite d’une plainte déposée par Sarr Ibrahima. Il a fait l’objet d’une instruction relative à des enregistrements mis en ligne sur le site « Taqadoumy ». Il a été emprisonné pour des questions morales : trois affaires sans aucun dénominateur commun. Nous voulons que la chienne « HAPA » nous dise, avant de tenter d’autoriser ou de nous interdire, quel était son devoir dans ces questions et qu’est-ce qu’elle a fait? Le journaliste Hanevi a été publiquement agressé, en présence de nombreuses personnes, encore là et surprises de ce qui s’est produit sous leurs yeux. Alors qu’il fut roué de coups devant sa petite fille par un bataillon de la baltajiya de proches d’Aziz, les you-yous de la tribu faisaient entendre aux ouïes des témoins, dans une atmosphère de psychose, rejetée par toute âme généreuse, pour se faire entendre de la part du commissaire : nous connaissons tous ceux qui vous ont agressés, mais nous ne pouvons pas les arrêter, du fait qu’ils sont des proches du « Président ». Quel était le rôle de la "HAPA" ici qu’est-ce que la chienne méprisable a fait ? Et qu’est-ce qu’on peut nous reprocher, si nous tirons le feu sur les piétons, pour exprimer l'impossibilité de vivre dans la dignité dans ce pays? Le siège de Taqadoumy a fait l’objet d’un cambriolage. Ses portes ont été ouvertes sans être défoncées. Seuls les disques durs des PC ont été emportés avec ce qu’ils contiennent d’informations permettant d’éclairer sur les ressources de ce média électronique. Ce qui signifie que l’opération a été clairement menée par les dispositifs sécuritaires. Quel était le devoir de la chienne « HAPA » et qu’est-ce qu’elle a fait à ce propos? Sa maison et sa voiture ont été incendiées, dans le but malsain d’exterminer sa famille dans le cadre d’une opération criminelle de premier ordre. Quel était le devoir de la chienne « HAPA » et qu’est-ce qu’elle a fait à ce sujet? Le site Taqadoumy est demeuré le plus lu, avec un produit médiatique très prisé, sans bénéficier d’aucune annonce commerciale. Quel était le devoir de la chienne « HAPA » et qu’est-ce qu’elle a fait dans ce cadre? Si la chienne « HAPA » répond à une seule question de mes interrogations, nous lui inclinerons, avec respect, hommage, obéissance et reconnaissance, nos têtes. La démocratie est appréciée dans chaque pays suivant l'interaction du pouvoir avec la presse de gauche, et non avec les médias suivistes. La chienne « HAPA » n’était pas une bonne conseillère pour Ould Abdel Aziz, comme elle n’était ni juste avec la presse, ni convaincue d’un quelque message national, capable d’être compris ou traduit dans la réalité, demeurant un fardeau pour le système, pour la presse, leurrant l'opinion publique et encourageant la bande usurpatrice du pays à davantage de dérive et de tyrannie. Quand est-ce que les ongles et les crocs de la « HAPA » ont poussé aujourd'hui pour proférer des menaces et souffler le chaud et le froid? Quand est-ce qu’elle s’est réveillée soudainement de son hibernation pour obliger la presse à se conformer à ce que la loi autorise et à l’empêcher à violer ce que les textes interdisent? Ou bien, s’agit-il, de la cruauté d’une chienne en gestation dans un Royaume aux frontières définies par les abus faits par Ould Abdel Aziz à la loi. Traduit de l’Arabe par Cridem